les dentistes communauté

Translate

EnglishFrenchGermanItalianPortugueseRussianSpanish

Le plan d’occlusion et dimension verticale

occlusion.jpg”>Le plan d’occlusion

C’est le plan idéal selon lequel les deux arcades artificielles doivent se rencontrer afin que simultanément soit assurer :

- le respect de l’intégrité de l’espace d’appuie.

- le rétablissement de l’esthétique.

- la restauration de la phonation et de toutes les autres fonctions.

La recherche du plan d’occlusion prothétique :

Sa recherche dépend de :

- la préparation des maquettes d’occlusion au laboratoire selon des normes bien précises.

- le respect en bouche des critères anatomo-physiologiques, esthétiques et phonétiques.

- le transfère sur l’articulateur après enregistrement de la relation inter maxillaire qui doit être parfaite pour garder le POP.

Préparation des maquettes d’occlusion au laboratoire :

1- La maquette supérieure :

Sur le modèle supérieur il faut marquer :

- la papille incisive.

- les deux fossettes palatines.

- l’axe de symétrie, cet axe sera prolongé sur le socle du modèle à ces deux extrémités.

- tracer l’axe de rotation du voile, c’est la ligne qui réunie les points les plus déclives des deux sillons ptérygo-maxillaires.

- tracer la ligne des crêtes que l’on prolonge postérieurement et antérieurement selon le socle.

- tracer une ligne guide horizontale parallèle à l’axe de rotation du voile en arrière, et perpendiculaire à l’axe de symétrie.

2- La maquette inférieure :

Elle est préparée de la même façon que pour la supérieure.

- l’axe de symétrie passe par les apophyses génies antérieurement, et par le milieu de l’espace inter trigones rétro molaires.

- tracer une ligne parallèle à la crête sur le socle.

Préparation des maquettes d’occlusion :

La base de la maquette d’occlusion doit être rigide indéformable, aussi bien à la chaleur que à la pression, elle sera préparée en résine auto polymérisable par contre le bourrelet sera réalisé en cire.

La forme du bourrelet d’occlusion supérieur :

Dans le plan horizontal :

La forme du bourrelet doit épouser la forme de la crête.

Antérieurement son épaisseur sera de 4mm (vestibulo-linguale), elle augmentera latéralement jusqu’à atteindre 8 à 10mm qui représente les molaires, cette épaisseur sera réduite ensuite de 1 à 2mm aux extrémités où le bourrelet sera arrondie et distant de 5mm du centre de la tubérosité.

Dans le plan frontal :

Antérieurement la hauteur de la maquette sera supérieure à celle du versant muqueux de la lèvre supérieure de 2 à 3mm.

- le bord du bourrelet doit être parallèle à la ligne guide frontale (plan bi pupillaire).

Dans le plan sagittal :

- le bourrelet est parallèle à la ligne guide sagittale, la hauteur sera de 6mm.

La forme du bourrelet inférieur :

Dans le plan horizontal :

Le segment antérieur respectera l’air de sustentation.

Dans la région postérieure il sera limité par la largeur du trigone sur le versant lingual ne débordant jamais la ligne oblique interne.

Dans le plan frontal :

La hauteur correspond à la hauteur du versant muqueux de la lèvre inférieure réduite de 2mm.

Dans le plan sagittal :

Le bourrelet sera parallèle à la crête inférieure, la largeur du bourrelet au même niveau molaire pourra être réduite afin de laisser plus de liberté à la langue.

Download PDF

Leave a Reply